La Maison

Un concept unique en Amérique du Nord

Composante majeure de la Bibliothèque de Québec, la Maison de la littérature abrite une bibliothèque publique et une exposition permanente sur la littérature québécoise, des cabinets d’écriture, un atelier de BD, un studio de création, une résidence d’écrivains, un salon de quiétude, ainsi que, toute l’année, une programmation variée présentée sur la scène littéraire.

Dédiée à tous, la Maison est un lieu d’écriture, de création, de rencontre et d’animation qui met en scène la littérature dans une ambiance vivante, conviviale et chaleureuse. Elle est un espace de parole, d’écriture, de création et de diffusion en arts littéraires.

Ancrée dans le patrimoine historique et architectural de Québec, elle contribue au rayonnement de la littérature et des auteurs québécois ici et à l’étranger. Elle offre aux citoyens, aux auteurs et aux professionnels du milieu littéraire l’accès à un lieu dynamique, à des collections, des services, des activités et des événements.

La Maison de la littérature est aménagée dans l’ancien temple Wesley, au cœur du Vieux-Québec. Le bâtiment a fait l'objet d'une audacieuse transformation intérieure auquel s’ajoute un bâtiment moderne et lumineux. Le concept architectural est signé Chevalier Morales Architectes.

La Maison de la littérature est issue d’un partenariat entre la Ville de Québec et L’Institut Canadien de Québec. Elle est animée et administrée par L’Institut Canadien de Québec.

Historique du bâtiment

Première église de style néogothique à Québec, le temple Wesley a été construit en 1848 d’après les plans de l’architecte Edward Stavely pour servir de lieu de culte à la communauté méthodiste. L’église a été désaffectée en 1931. 

En 1944, le temple Wesley devient la Salle de L’Institut Canadien. Grâce à la générosité d’un citoyen de la ville, le sénateur Lorne C. Webster, la Ville de Québec acquiert et aménage l’édifice au bénéfice de L’Institut. Une bibliothèque publique est ouverte ainsi qu’une salle de spectacles et de conférences.

La Salle de L’Institut a marqué l’histoire culturelle de Québec, notamment par la série Les Lundis de L’Institut, qui a accueilli de nombreux artistes de renom pendant près de soixante ans. Quant à la bibliothèque Vieux-Québec, elle est une des plus anciennes bibliothèques publiques au Québec. Pour souligner les 150 ans de L'Institut Canadien de Québec, une place publique a été aménagée devant l’édifice en 1998. On y trouve l'œuvre « Nous sommes un peuple... » de l'artiste Luc Archambault.

À la fermeture de la Salle de L'Institut, en 1999, L’Institut a imaginé un concept novateur qui puisse répondre aux besoins du milieu littéraire et offrir une vitrine à la littérature québécoise, tout en demeurant la bibliothèque des citoyens du Vieux-Québec. Le projet de Maison de la littérature voyait le jour. Avant même son ouverture, elle s’est incarnée par un programme de résidence d’écrivain (2005), la mesure de soutien à la relève Première Ovation en arts littéraires (2009) et le festival Québec en toutes lettres (2010).

Le bâtiment qui abrite la Maison de la littérature fait partie du patrimoine culturel du Québec. Pour en savoir plus sur l'histoire de ce bâtiment, on peut visiter l'exposition virtuelle (Flash Player requis, non compatible avec Google Chrome) réalisée par la Ville de Québec.

La Maison de la littérature est membre de la Fédération des maisons d’écrivains et des patrimoines littéraires.

Pour l'inauguration, en octobre 2015, la prestigieuse association PEN International a choisi Québec pour la tenue de son 81e congrès. 

Distinctions

La Maison de la littérature éblouit autant par sa richesse culturelle que par son architecture. Elle a remporté de nombreuses distinctions.

Décembre 2014 : Chevalier Morales architectes remporte, pour la Maison de la littérature, un Award of Excellence remis par Canadian Architect. Ce prix est décerné à des projets architecturaux qui se situent à l’étape du design.

Novembre 2016 : Dans la catégorie Réutilisation, la Ville de Québec mérite le Prix d’excellence pour le projet d’aménagement de la Maison de la littérature dans l’ancien temple Wesley, remis par le Conseil du patrimoine religieux lors du 5e Forum sur le patrimoine religieux.

Novembre 2016 : Bernard Gilbert, directeur de la Maison de la littérature de septembre 2013 à décembre 2017, reçoit le Prix de développement culturel du Conseil de la culture de Québec pour sa contribution à la Maison de la littérature. Le Prix du développement culturel du Conseil de la culture (Prix François-Samson) a pour objectif d’honorer une personne dont l’initiative récente a produit un impact significatif sur le développement culturel.

Décembre 2016 : La Maison de la littérature remporte le prix dans la catégorie Bâtiments municipaux des Mérites d’architecture de la Ville de Québec.

Octobre 2017 : La Table des milieux documentaires et archivistiques du Québec (TAMDAQ) décerne le prix Architecture 2017 de bibliothèques et de centres d’archives du Québec à la Ville de Québec et à Chevalier Morales architectes pour la Maison de la littérature.

Novembre 2017 : Chevalier Morales architectes remporte deux prix de l’Ordre des architectes du Québec pour la Maison de la littérature.

 

Décembre 2017 : La création Éphémères durables, de Mathieu Valade, est lauréate aux Mérites d'architecture de la Ville de Québec dans la catégorie Œuvres d'art. Le jury a apprécié l'œuvre grandement poétique et parfaitement intégrée à la Maison de la littérature.

 

Vous avez visité la Maison de la littérature ?

Venez dire ce que vous pensez de nous :