Autrices et auteurs en résidence

Découvrez leurs parcours et leurs projets d'écriture!

Placeholder

Résidence Relève 36 ans et plus

L'écrivain Patrick Bilodeau en résidence à Québec du 1er au 31 mai 2021

Patrick Bilodeau est né à Loretteville en 1978. Ses études en littérature l’ont mené au travail de libraire qu’il exerce depuis une dizaine d’années. À un certain moment, on a pu le voir sur différentes scènes littéraires de la région de Québec. Mais, ces derniers temps, il s’est fait plutôt discret, préférant promouvoir le travail d’écriture des autres par le moyen de causeries et autres animations, ainsi qu’en participant à différents jurys, tant du côté de la poésie que de la littérature policière.

Dans le cadre de sa résidence à la Maison de la littérature, Patrick Bilodeau travaillera sur Un jardin d’objets, son projet de roman. Dans une forme hybride, entre thriller et récit d’éveil spirituel, les personnages se déploient. Monsieur Roger (réparateur de radios à la retraite), Sarah-Emmanuelle (violoncelliste) et Diane (bénévole émérite) croisent leurs routes dans la basse-ville de Québec. Le lien souterrain, de honte et de secrets, qui les unit les conduit à se questionner sur la possibilité ou non de racheter leurs actions passées.

Placeholder

Résidence Québec/Nouvelle-Aquitaine

L'écrivain Jean-Baptiste Maudet en résidence à Bordeaux du 1er avril au 30 mai 2021

Né à Paris, le 18 juillet 1976. Jean-Baptiste Maudet est enseignant-chercheur en géographie à l'Université de Pau et des Pays de l'Adour, dans la ville de Pau. Ses recherches portent sur la géographie des faits culturels. Il est auteur de deux romans publiés aux éditions le Passage : Matador Yankee, 2019 (Prix Orange 2019) et Des humains sur fond blanc, 2020 (Prix Brise-Lame 2021). Il travaille actuellement sur un troisième roman : Surplace Amazonie.

Surplace Amazonie est un projet de roman qui raconte l’histoire de Jeanne, une femme célibataire approchant de la quarantaine qui décide de partir en forêt amazonienne à la recherche d’un autochtone qu’elle a vu dans un documentaire à la télévision, après avoir mangé une pizza trop salée. À la faveur d’un arrêt sur image, les yeux de cet autochtone transpercent Jeanne et sans qu’elle ne sache véritablement pourquoi, elle ressent le besoin de partir à sa recherche alors même qu’elle ne connait rien au Brésil, encore moins à l’Amazonie. 

Crédit photo : Grisoni

Placeholder

Résidence Québec/Nouvelle-Aquitaine

L'écrivain Mattia Scarpulla en résidence à Québec du 1er au 30 avril 2021

Mattia Scarpulla a publié de la poésie, un recueil de nouvelles, Préparation au combat (Hashtag, 2019), et un roman, Errance (Annika Parance Éditeur, 2020). Titulaire d’un doctorat en arts, spécialité danse, il est doctorant en études littéraires – volet recherche et création à l’Université Laval (ses recherches sont soutenues par le Fonds de recherche du Québec – Société et culture). Il organise des ateliers corporels d’écriture. En 2021 paraîtront son recueil poétique Au nord de ma mémoire (Annika Parance Éditeur ; bourse Vivacité du Conseil des arts et des lettres du Québec), et l’œuvre collective Épidermes (Tête première – Groupe Somme toute) qu’il a codirigée avec Sophie-Anne Landry. Il est membre du conseil d’administration du Centre québécois du P.E.N. international.

Dans le cadre de sa résidence, il travaille sur Aujourd’hui à Québec, un projet de recueil de nouvelles. Des couples d’amant(e)s se promènent dans les rues du quartier Montcalm et du Vieux-Québec, le jour et la nuit, infiniment. Leurs gestes et leurs dialogues nous racontent la passion amoureuse, tendre et romantique, mais aussi insomniaque et obsédante. 

 

Placeholder

Résidence ponctuelle

Zviane en résidence à Québec du 10 au 29 mars 2021

Zviane est née à Longueuil au début des années 80, mais elle vit maintenant à Montréal.

Elle aime beaucoup se promener à pied dans la ville, pour checker le monde. Pis jaser avec des inconnus.
Elle aime aussi écouter les paysages sonores. Elle aime aussi la musique violente.
Zviane fait de la bande dessinée depuis une dizaine d'années et elle est très contente quand elle arrive à faire un dessin réussi.

Dans le cadre de sa résidence à la Maison de la littérature, Zviane travaillera à son prochain livre Football Fantaisie. Frédérique, 12 ans, et Annabelle, 6 ans, sont en cavale après avoir été poursuivies par un robot tueur. Elles se retrouvent dans l'appartement d'une grand-mère sourde et droguée vivant à Football Fantaisie, une petite ville insulaire en campagne électorale, où les habitants parlent une langue incompréhensible. Arriveront-elles à retourner à la maison? Une bande dessinée d'aventures où se côtoient science, magie et emojis de caca.

Illustration : Zviane

Placeholder

Résidence de traduction

L'écrivaine Marie-Célie Agnant et la traductrice Katia Grubisic en résidence à Québec du 26 février au 8 mars 2021

La traductrice Katia Grubisic travaillera avec l’autrice Marie-Célie Agnant à la version anglaise de Femmes au temps des carnassiers, le plus récent roman de l’écrivaine haïtienne-québécoise. La traduction paraîtra chez Inanna Publications. Grubisic et Agnant seront accompagnées dans leur travail par Janice Flavien, une traductrice littéraire basée à Toronto qui est originaire des Caraïbes.

Photos : P. Seib et Marc-Antoine Zoueki

Placeholder

Résidence ponctuelle

Bach en résidence à Québec du 30 octobre au 27 novembre 2020

Bach, de son vrai nom Estelle Bachelard, a travaillé dans l'industrie du jeu vidéo avant de devenir illustratrice et auteure de bande dessinée. Armée d'humour, d'un grand sens de l'observation et d'une bonne dose d'autodérision, elle diffuse régulièrement sur les réseaux sociaux des œuvres inspirées de son quotidien. À titre d'auteure, elle a publié la série C'est pas facile d'être une fille. En tant qu'illustratrice, elle a collaboré à de nombreuses publications dont Ma vie avec un scientifique, la série Drôles de familles et Supergroin. Elle adore les chats et les frites, mais ce qu'elle aime par-dessus tout, c'est de faire rire les gens.

Dans le cadre de sa résidence à la Maison de la littérature, Bach travaillera à un projet BD qui s'interroge sur l'utilisation des réseaux sociaux. Été 2020, Bach se rend compte que l'anxiété l'envahit à chaque fois qu'elle referme son téléphone. C'est après avoir entendu des collègues, des amis et des personnes connues de tous les milieux qu'elle s'est rendu compte qu'elle n'était pas la seule à avoir ce problème. Et si on utilisait tout ça de manière plus saine?

Photo : Cathy Lessard

Placeholder

Résidence québécoise d'écriture

L'écrivaine Roseline Lambert en résidence à Québec du 1er au 30 septembre 2020

Roseline Lambert est poète et anthropologue. Elle a publié deux recueils de poésie chez Poètes de brousse, Les couleurs accidentelles en 2018 et Clinique en 2016. Elle achève un doctorat en anthropologie de la poésie à l’Université Concordia. Durant la dernière année, elle a résidé en Norvège pour faire un projet de recherche et d’écriture sur les effets de la lumière. Elle a remporté le prix Félix-Antoine-Savard de poésie en 2017.

Lors de sa résidence, Roseline Lambert travaillera à son livre de poésie intitulé Luminaire sur lequel elle travaille depuis le début de l’année 2020. Ce livre s'articule autour de ses notes sur la lumière en Norvège, lieu où elle a résidé durant quelques mois au cours de la dernière année. Son projet consiste à écrire à partir de différentes paroles récoltées en faisant des entrevues avec des résidents d'Oslo au sujet de leur relation avec la lumière. 

Placeholder

Résidence d'écriture pour la relève Première Ovation

L'écrivain Vincent Paquette en résidence à Québec du 2 au 31 juillet 2020

Diplômé du Conservatoire d'art dramatique de Québec en 2020, Vincent Paquette est comédien, auteur et réalisateur. Ses derniers courts-métrages ont été présentés dans quelques festivals au Québec. Son film Vie de rêve (2019) a remporté le prix Kinomada au Festival du film étudiant de Québec. Lors de ses études en théâtre, Vincent développe l'écriture de courtes pièces. Deux de ses textes ont été joués dans des festivals (FTUL, Fous de théâtre, Festival Tout' Tout Court). En novembre 2019, Vincent s'associe à Serge Bertrand et Charles Benny pour créer le collectif L'instant de seconde. Les trois créateurs travaillent présentement sur plusieurs projets de courts-métrages.

Lors de sa résidence, Vincent Paquette travaillera à un projet de théâtre documentaire, Caroline, qui raconte l’histoire de sa cousine sévèrement handicapée depuis sa naissance. Cette pièce se penche surtout sur la réalité de sa tante, qui a traversé maintes épreuves pour sa fille.

Placeholder

Résidence du prix Champlain

L'écrivaine Isabelle Kirouac-Massicotte en résidence à Québec du 1er au 30 juin 2020

Isabelle Kirouac-Massicotte est professeure adjointe à lʼUniversité de Toronto. Ses travaux portent sur le trash comme esthétique de la marginalité dans les littératures québécoise, franco-canadiennes et autochtones de langue française. Après avoir complété son doctorat en lettres françaises à lʼUniversité dʼOttawa en 2016, elle a occupé le poste de lectrice dʼéchange canadienne à lʼUniversité de Bologne, en Italie. Elle a été successivement stagiaire postdoctorale à lʼInstitut dʼétudes acadiennes et au Département dʼétudes françaises (CRSH) de lʼUniversité de Moncton. Elle sʼintéresse à lʼétude culturelle des minorités, au genre de lʼhorreur sociale, à lʼimaginaire minier, à lʼimaginaire de lʼindustrie et à la nordicité. Son livre Des mines littéraires. Lʼimaginaire minier dans les littératures de lʼAbitibi et du Nord de lʼOntario, a paru en 2018 aux Éditions Prise de parole.

Lors de sa résidence à distance, Isabelle Kirouac-Massicotte travaillera sur un sujet qui rencontre parfois certaines résistances, ce qui à son sens le rend encore plus important : il s’agit du trash comme esthétique des marges dans les littératures francophones du Canada. 

Placeholder

Résidence de traduction

François Archambault et Bobby Theodore à Québec du 16 au 28 février 2020

Pendant leur résidence, le dramaturge François Archambault et le traducteur Bobby Theodore, collaborateurs de longue date, travaillent ensemble à la traduction de la pièce Pétrole. Cette œuvre sera jouée en septembre 2020 par la Compagnie Jean Duceppe à Montréal dans une mise en scène d’Édith Patenaude, avec Simon Lacroix. Pétrole raconte l’histoire de Jarvis, un scientifique s’intéressant aux insectes, qui est engagé par une compagnie pétrolière fictive, la Newman Petroleum Power, pour réfléchir à un plan de transition vers l’énergie solaire. Cette résidence est offerte en collaboration avec l'Association des traducteurs et traductrices littéraires du Canada.

Placeholder

Résidence ponctuelle

Mathieu Villeneuve à Québec du 14 janvier au 3 février 2020

Mathieu Villeneuve est né à Chicoutimi en 1990. Il a complété un baccalauréat en littérature à l’Université Laval et une maîtrise en création littéraire à l’Université du Québec à Montréal. Ses textes ont paru notamment dans les revues Moebius, La Bonante, La femelle du requin, Rue Saint-Ambroise et Brins d'éternité. Il est directeur littéraire aux éditions Triptyque, dont il dirige en plus les collections Policier et Satellite.

Borealium tremens, sélectionné pour les Rendez-vous du premier roman, finaliste aux prix Aurora-Boréal et Horizons imaginaires, a remporté le prix de création Bibliothèque de Québec-Salon international du livre de Québec et le prix du roman du Salon du livre du Saguenay-Lac-Saint-Jean.

Pendant sa résidence, Mathieu Villeneuve travaillera à l’adaptation scénique de son roman Borealium Tremens. Avec la complicité du musicien et concepteur sonore Frédéric Dufour, il souhaite créer une œuvre à part entière, où il interprétera à la manière de contes des moments marquants de son œuvre.

Placeholder

Résidence ponctuelle

L'autrice et artiste de Chicago Emil Ferris à Québec du 3 décembre 2019 au 6 janvier 2020

Née en 1962, Emil Ferris gagne d’abord sa vie en dessinant des jouets et en participant à la production de films d’animation. À l’âge de 40 ans, elle se fait piquer par un moustique et ne reprend ses esprits que trois semaines plus tard, à l’hôpital, victime d’une des formes les plus graves du syndrome du Nil occidental. Elle ne pourra sans doute plus jamais marcher ni dessiner. Emil décide de se battre. Elle entame une longue et douloureuse convalescence, s’inscrit au Art Institute of Chicago et commence l’écriture d’un roman graphique qui s’étend sur 800 pages : My Favorite Thing Is Monsters. Du jour au lendemain, Emil Ferris est propulsée parmi les « monstres » sacrés de la bande dessinée.


Pendant sa résidence, Emil Ferris travaillera à la suite de son ambitieux cycle, publié en français chez Alto, ainsi qu’à un projet spécial que vous pourrez voir évoluer dans le cadre d’une exposition présentée à la Maison de la littérature. C’est la première fois que son travail est présenté au Canada.

Cette résidence est possible grâce à la collaboration du Consulat général des États-Unis d'Amérique et des Éditions Alto.

Placeholder

Résidence UNESCO

L'écrivaine polonaise Aleksandra Zielińska à Québec du 1er au 30 novembre

Aleksandra Zielińska est romancière, nouvelliste, autrice dramatique et scénariste. Elle a publié quatre romans et de nombreuses nouvelles dans des revues et collectifs. Elle s’intéresse principalement aux événement limites de la vie humaine et à la manière dont on parvient à se reconstruire après de petits et grands désastres, et aborde avec force les thèmes de l’émancipation, de la féminité, de la corporéité et du deuil.

Projet à Québec
Pendant sa résidence, Aleksandra Zielińska travaillera à une pièce de théâtre autour d’un groupe de femmes ayant passé les examens pour devenir astronautes dans le cadre de la mission Mercury et ayant toutes été refusées, malgré des résultats aux tests parfois supérieurs à ceux de leurs homologues masculins.

Placeholder

Résidence québécoise d'écriture

L'écrivaine Marisol Drouin en résidence à Québec du 1er septembre au 13 octobre 2019

Marisol Drouin est née en 1976 à Baie-Saint-Paul. Elle détient une maîtrise en création littéraire de l'Université Laval et un diplôme en écriture de long métrage de l'Institut national de l'image et du son. Elle a publié deux livres aux éditions La Peuplade, le roman Quai 31 et le récit Je ne sais pas penser ma mort. Elle vit à Montréal.

Lors de sa résidence, Marisol Drouin travaillera à son troisième roman. Elle compte rédiger les bases d’un texte de fiction qui questionnera nos angoisses (historiques) face à la fin des temps et le sens (ou la folie) de vouloir/devoir créer malgré tout. Ce texte devrait prendre la forme du roman d’apprentissage et mettre en scène une jeunesse sans avenir.  

Placeholder

Résidence Relève

Elizabeth Baril-Lessard en résidence à Québec du 1er au 31 juillet 2019

Elizabeth est détentrice d’un baccalauréat multidisciplinaire, conjuguant théâtre, création littéraire et service social. À l’été 2017, elle a cofondé la compagnie Théâtre pour pas être tout seul, qui a produit son premier spectacle de danse-théâtre, Angle mort, au Théâtre Premier Acte en février 2018. Elle a présenté une lecture publique de sa pièce pour adolescent.e.s, Au complet (All the way), lors des Chantiers-constructions artistiques en mai dernier. Sa pièce pour enfants, Poulet Ti-Potelé, sera présentée dans les parcs de la ville de Québec à l’été 2019. À l’hiver 2018, elle a fait partie des boursiers en arts littéraires de Première Ovation pour son roman pour adolescent.e.s Ma vie de gâteau sec.  Le tome 1 de cette trilogie sera publié aux Éditions Les Malins à l’automne 2019.

Lors de sa résidence, Elizabeth Baril-Lessard travaillera au deuxième tome de son roman jeunesse Ma vie de gâteau sec. Dans ce roman, Elizabeth Baril-Lessard raconte les aventures de Louane, adolescente aux prises avec un trouble anxieux.

Placeholder

Microrésidence de Jocelyn Pelletier et Mathieu Renaud

En résidence au studio de création du 25 juin au 1er juillet, Jocelyn Pelletier et Mathieu Renaud, accompagnés par le concepteur sonore Arthur Champagne, présentent le 30 juin une lecture de leur pièce en chantier, Auteurs présumés.

Explorant leur rapport à la masculinité, les auteurs questionnent l’identité sociale, sexuelle et politique découlant de notre environnement immédiat. Ambition, relation au travail et relation à la propriété – de nos corps, de nos logements, de nos vies -, autant de thèmes développés en différents chapitres à la fois narrés, pré-entregistrés, lus, bougés, dansés, criés et filmés par les artistes. (Photo de Jocelyn Pelletier : Jules Ronfard)

Placeholder

Résidence du prix Champlain

Gabriel Robichaud en résidence à Québec du 1er au 23 juin 2019 

Gabriel Robichaud vient de Moncton. Comédien, il écrit (poésie/théâtre) et chante aussi. Sur scène, on a pu le voir un peu partout au pays depuis quelques années. Il compte plusieurs publications, dont Le lac aux deux falaises (théâtre, Prise de Parole, 2016) et Acadie Road (poésie, Perce-Neige, 2018). À la télévision, il incarne Zoel Bourgeois dans À la valdrague sur les ondes de Radio-Canada. Au théâtre, il est aussi Gérald Godin dans Je cherche une maison qui vous ressemble du collectif La renarde et du théâtre des Gens d’en bas depuis septembre dernier. Il est le troisième lauréat du prix Champlain à bénéficier de la résidence à la Maison de la littérature, après l’écrivaine néo-écossaise Georgette LeBlanc en 2017 pour Le grand feu et l’écrivaine Marie Cadieux en 2018 pour Histoire de galet.

Placeholder

Résidence Québec-Aquitaine

L'auteur Richard Ste-Marie en résidence à Bordeaux du 23 avril au 17 juin 2019

Richard Ste-Marie est romancier. Il est né à Québec en 1945. Après trente ans d’enseignement à l’École des arts visuels de l’Université Laval, il prend sa retraite en 2000. Il a publié depuis six romans : L’Inaveu (Alire, 2012), Un ménage rouge (Stanké, 2008, puis remanié chez Alire, 2013), Repentir(s) (Alire, 2014), Le Blues des sacrifiés (Alire, 2016), De ton fils charmant et clarinettiste (Alire, 2018), de même qu’une douzaine de nouvelles dont « Monsieur Hämmerli », qui a remporté le Prix Alibis en 2010.

Durant sa résidence à Bordeaux, Richard Ste-Marie travaille à l’écriture de son septième roman policier.

Placeholder

Résidence Québec-Aquitaine

L’auteur Jóan Tauveron en résidence à Québec du 1er avril au 31 mai 2019 

Jóan est titulaire d’un Master 2 « Théâtre en création » suivi à l’Université Paris 3 ainsi que d’une Maîtrise en théâtre spécialité écriture dramatique obtenue à l’UQÀM, sous la direction de Geneviève Billette. C’est à cette occasion qu’il a écrit sa première pièce, MacBeth Pro. (Ou Shakespeare désenchanté). Il œuvre depuis au sein de diverses compagnies émergentes à titre de comédien, d’auteur, de metteur en scène et de créateur son.

Durant sa résidence à Québec, Jóan Tauveron travaillera sur un projet d’écriture dramatique, Chaisecabeau, un drame construit sur un jeu de temporalités et qui questionne la perception des souvenirs et l’écart entre la parole-adulte et la parole-enfant. À travers une relation entre frère et sœur et la présence énigmatique de la figure maternelle, l’auteur s’intéresse notamment aux jeux de langage et aux drames qui se nouent durant l’enfance. (Photo : Mélissa Bertrand)

Placeholder

Résidence Exil et liberté

Yayo (Diego Herrera), auteur-illustrateur colombo-québécois, en résidence à Québec du 3 janvier au 1er mars 2019

Yayo est né en Colombie, où il a travaillé comme caricaturiste dans la presse écrite. Vivant à Montréal depuis 1987, il a publié pendant 29 ans ses dessins d’humour dans le magazine L’Actualité. Il est aussi auteur de nombreux livres illustrés pour la jeunesse et pour les adultes. Son travail a été récompensé par de nombreux prix, comme le Prix Charles-Biddle et le Prix du Meilleur album pour enfants du Salon du livre de Trois-Rivières, en plus d’avoir été finaliste à deux reprises pour le Prix du Gouverneur général en littérature jeunesse.

Durant sa résidence d’écriture, Yayo travaillera à la création d’une série de textes poétiques et de récits aux accents humoristiques, inspirés de dessins satiriques et d’illustrations concernant la liberté d’expression et le livre.  (Crédit photo : Talleen Hacikyan)

Placeholder

Résidence québécoise d'écriture

L’auteur Daniel Canty en résidence à Québec du 1er novembre au 15 décembre

Lors de sa résidence, Daniel Canty poursuivra l’écriture de Bleu méridien, un recueil de géographies imaginaires. En parallèle à son chantier de la Maison de la littérature, il poursuit l’écriture de deux feuilletons : Sept proses sur la poésie, publié à chaque livraison de la revue Estuaire, et le roman en ligne Costumes nationaux.Il croit que la fiction fait aussi partie de la réalité et il a de nombreux projets. Photo : Benoit Aquin

Placeholder

Résidence en littérature jeunesse Québec-Aquitaine

L'auteur en littérature jeunesse Martin Fournier en résidence à Bordeaux du 5 septembre au 29 octobre 2018

Martin Fournier, historien (Ph.D.), est un spécialiste de la diffusion publique de l'histoire et du patrimoine.Il a publié plusieurs ouvrages aux éditions du Septentrion, notamment la biographie de référence de Pierre-Esprit Radisson et trois romans historiques jeunesse. Le premier tome de la série Les aventures de Radisson, L’enfer ne brûle pas, a mérité le prix du Gouverneur général du Canada en 2011 dans la catégorie jeunesse-texte. Le tome 3, L’année des surhommes, a obtenu le Prix littéraire Bibliothèque de Québec-Salon international du livre de Québec en 2017. 

Durant sa résidence de création à Bordeaux, Martin Fournier travaillera sur le tome 4 des Aventures de Radisson. Alors que les trois premiers tomes abordent la période la plus connue de la vie du plus célèbre coureur des bois, le tome 4 couvrira la première décennie de la carrière européenne de Radisson

Placeholder

Résidence Québec-Paris

L'auteure québécoise Valérie Forgues en résidence à Paris du 14 septembre au 17 octobre 2018

Formée à l’Université Laval en création littéraire et théâtre, détentrice d’une maîtrise en études littéraires, Valérie Forgues écrit de la fiction et de la poésie. Lauréate de la mention du prix Alphonse-Piché 2009, elle partage son temps entre l’écriture et son travail en bibliothèque. Amoureuse des livres et des voyages, ses mots l’ont portée dans divers festivals et résidences au Québec, au Liban, au Mexique, en France, en Suisse, au Cameroun, en Allemagne et en Roumanie. Son dernier recueil de poèmes, Jeanne forever, écrit avec Stéphanie Filion, est paru chez Le lézard amoureux en 2018.

Au cours de sa résidence, Valérie Forgues poursuivra l’écriture d’un recueil de poèmes intitulé Des accidents d’oiseaux. Il s’agit d’un projet qui questionne notre rapport à la notion d’accident de toute nature, de jeunesse, de parcours, accident amoureux. (Photo : Marilyn Forgues)